42KM195 LE BLANC

UNE TENDINITE D'ACHILLE

Trop sollicité par un entraînement intensif, un surpoids ou un appui déséquilibré, le tendon d’Achille est facilement source de tendinite chez le coureur. Différents traitements existent

 

En première intention :

  • repos sportif pendant au moins 15 jours avec éventuelle prescription d’anti-inflammatoires (locaux ou oraux) selon le degré d’inflammation du tendon.
  • Soins de kinésithérapie avec massages transverses profonds et ultrasons.

Si ça se prolonge

  • immobilisation de la cheville avec pied en légère flexion pendant 4 à 6 semaines
  • les ondes de choc : en 5 à 6 séances maxi, elles favorisent la cicatrisation par vascularisation et calme la douleur.
  • la chirurgie : en cas d’échec du protocole médical, elle consiste à ouvrir et à peigner les fibres pour les forcer à cicatriser. Compter 2 à 3 mois de convalescence.

 

Déconseillé

  • les infiltrations de corticoïdes qui, au niveau du tendon d’Achille, induisent un risque de rupture ou de nécrose cutanée. Mais d’autres types d’injections prometteuses sont actuellement à l’étude pour cette tendinite : acide hyaluronique, ou PRP (plasma enrichi en plaquette).