Vous avez des nouvelles à annoncer ? Des situations cocasses à raconter ? Des gags insolites à faire partager ?







Bruno, peux-tu nous dire quelques mots sur ton rôle au club ?
Je suis responsable de la buvette et des manifestations ce qui veut dire qu’il faut s’occuper de ravitailler la buvette. Toutes les semaines, je dois faire l’inventaire des consommations du week-end et refaire le plein. On a fait autour de 500 euros de recettes le week-end où les deux équipes « fanion » jouaient leur premier match à domicile (29 et 30 décembre), la moitié moins quand ces dernières jouaient à l’extérieur. Donc ça dépend du nombre de matches qu’il y a et des équipes « fanion ». En ce moment, il y a pas mal de boulot en vue de la tartiflette dans quinze jours.
 

Concernant les boissons et l’alimentation, chez qui se fournit-on?

On a un contrat avec Carrefour pour toutes les boissons. On paie au mois. On fait aussi les courses chez Promocash pour les coupe-faim (mars…), le café…
 

Ca fait combien de temps que tu es à Viriat ?

ÇA ne fait que deux ans que je suis revenu au club. Mais j’ai déjà été dirigeant au club dans les années 1990-2000. J’ai aussi joué quinze ans au club. J’ai pris du recul en 2005 à la suite de mes blessures aux genoux. Ça a coïncidé avec le départ de mes enfants (Enzo et Erwan) que j’ai suivis au foot. Je suis revenu il y a deux ans quand Erwan est revenu au basket.
 

Le BCV, ça représente quoi pour toi ?

Une famille. C’est un club familial dans lequel je me sens bien. Même quand je n’étais plus licencié, je revenais voir jouer les copains. Je n’ai jamais vraiment quitté le milieu.
 

Quel est un de tes meilleurs moments au BCV ?

Les arrosages de montée d’excellence à région en tant que joueur.
 

Pour combien penses-tu faire encore partie du club ?

Ça dépendra un peu des enfants, je pense. Je prendrai peut-être du recul en tant que dirigeant quand ils ne seront plus au club. Quoique avec la section "loisir" maintenant…
 

Tu peux m’en toucher deux trois mots ?

On a créé cette section l’année dernière avec Arnaud Nicolet. Faute de plages horaires la semaine, on fait ça le dimanche même si, finalement, c’est un jour qui intéresse beaucoup de gens. Cette année, on est dix-sept, dix-huit à chaque fois. Il n’y a pas de résultats officiels car on fait les matches entre nous même si maintenant on essaie de voir avec les équipes « loisir » d’autres clubs.
 


Bruno Guillerminet 
Responsable "buvette et manifestations" 
et de la section "loisirs"