Vous avez des nouvelles à annoncer ? Des situations cocasses à raconter ? Des gags insolites à faire partager ?
Chose promise, chose due, une BOITE A IDÉES a été placée sur le bar du gymnase. L’occasion pour tous nos licenciés et leur famille de faire partager leur potins, leurs blagues, et même leurs…idées concernant tout sujet en relation avec le BCV. De l’audace, encore de l’audace et toujours de l’audace, n’ayez pas peur de faire valoir votre façon de pensée, la boîte n’allant pas vous manger…

Les prochaines sessions de L'ÉCOLE D'ARBITRAGE se tiendront le 9 et 23 février…

FANNY MERCIER (ex-SF1) a renfilé le short mercredi avec les SF3 après avoir donné naissance à sa fille Elena…
Benjamins (U13)
Entretien avec Martin Ferroud

RDV cette semaine avec nos Benjamins qui forment un groupe constitué de débutants et de joueurs ayant quelques années de basket. Malgré une réelle volonté de progresser, le début de saison a été assez difficile au vu d’une tentative de qualification en région qui n’a pas rencontré le succès attendu. Evoluant en championnat départemental 1ere série (2 victoires – 1 défaite), l’équipe, dont l’objectif est a fortiori une qualification en phase finale, est dirigée par un duo d’amis que forment Martin Ferroud (SG2) et Baptiste Mazuir (SG2). Le premier nous parle de ce groupe sympathique et de l’expérience qu’il acquiert en tant que coach, nous offrant en fin d’interview une révélation sentimentale qu’on espère bénéfique pour les SG2…

La non qualification en région a-t-elle été vécue par les joueurs et par vous-même comme une réelle désillusion, un gros échec ?

Gros échec non, mais forcément un peu de déception. Finir la phase de pré-ligue avec zéro victoire, dont quelques matchs très serrés, montre qu'il y avait la place pour se qualifier. Cette aventure en pré-ligue a été bénéfique pour l'équipe. Rencontrer de grosses écuries comme l'ASVEL leur a montré qu'il fallait travailler davantage à l'entraînement pour pouvoir rivaliser avec eux.

Lors d'un premier bilan à la Tartiflette, vous m'aviez loué une bonne implication des joueurs à l'entraînement. Est-ce que le bon état d'esprit a perduré après cette période difficile en pré-ligue ?

Ils sont conscients que le niveau départemental, ce n'est pas le Club Med. Il y a de très bonnes équipes dans notre poule, comme nous avons pu le constater face à la JL la semaine dernière après une lourde défaite ! Nous nous montrons assez exigeants aux entraînements. Il vaut mieux pour eux qu'ils soient impliqués.

Faire la pré-ligue était-il judicieux ?

Bien sûr ! Ceci leur a permis de mûrir, d'engranger de l'expérience, et surtout de visiter le Rhône et la Loire !

D'où vous est venue cette idée de coacher ? Continuerez-vous la saison prochaine ? 

Ça faisait un moment que l'envie de coacher me trottait dans la tête. J'ai toujours eu envie de faire partager aux jeunes joueurs ce que m'ont appris mes coachs durant ma carrière, car j'ai eu la chance d'avoir de bons entraîneurs. C'est suite à une discussion avec Damien (salarié du club), qu'il m'a proposé de l'aider à entraîner les Benjamins. Cela s'est très bien passé, il m'a donc confié l'équipe des Benjamins 2 l'année dernière et maintenant, je suis coach des Benjamins 1 (en même temps, il n'y a qu'une équipe !!!). Pour l'année prochaine, ce sera en fonction des études. Le BTS que je fais me laisse beaucoup de temps libre, mais l'année prochaine, ce ne sera pas la même chose ! Donc pour le moment, je ne sais pas.

Comment se passe le coaching en duo ?

Le Mazuir n'est pas chiant donc ça se passe bien ! C'est un plus pour les joueurs d'avoir un deuxième coach. Il permet d'apporter son point de vue. Il m'est d'une grande aide !

Pensez-vous qu'il faille être joueur pour être coach ?

Je pense que c'est un plus ! On a du vécu sur les parquets. Avec l'expérience, on sait gérer les matchs, gérer la pression. C'est donc plus facile à expliquer aux joueurs quand on a vécu tout ça.

Qu'est-ce que le coaching vous a-t-il appris ?

Le coaching m'a appris à gérer et à cadrer un groupe. Ça nous apprend aussi à mieux communiquer, à utiliser un vocabulaire précis afin que les joueurs comprennent mieux et assimilent plus vite les informations. Ce n'est pas de tout repos. Il faut savoir remobiliser ses troupes lorsque ça ne va pas, être à l'écoute de chacun ! Je tiens à faire une dédicace à la grande Mazz, et à Kévin Garnier (SG2) que j’aime…